Voyage culturel à Athènes : que visiter ?

Vous souhaitez effectuer un voyage culturel ? Quelle meilleure destination qu’Athènes, capitale de la Grèce ? Riche d’histoire, cette ville est un étrange mariage entre authenticité et modernité. Si la Grèce est réputée pour ses plages et ses îles paradisiaques, les paysages urbains valent également le détour. Voici huit lieux incontournables à visiter à Athènes. Vous pouvez tout faire à pied, à condition d’avoir de bonnes chaussures !

Les incontournables Acropole et Parthénon

L’Acropole d’Athènes a des airs de carte postale. Perchée en haut d’une colline, elle abrite à son sommet le Parthénon. Il s’agit là de l’une des sept merveilles du monde antique ! La vue est à couper le souffle et vous ne risquez pas de la manquer : on aperçoit l’Acropole depuis tous les coins de la ville.

Pour atteindre l’Acropole, un chemin traverse les oliviers pour une promenade bucolique. Tout en haut, votre récompense sera le Parthénon, le fameux temple dédié à Athéna. Il est dit que la déesse protège la ville. Vous pourrez également visiter les Propylées et l’Erechthéion.  

Si cette visite est un incontournable, il faut néanmoins accepter la foule de touristes qui trouble l’aspect solennel des bâtiments. La meilleure façon de visiter l’Acropole, pour un voyage culturel digne de ce nom, est de faire appel à un guide touristique local.

L’Agora antique, lieu de l’éloquence

Au pied de l’Acropole, vous trouverez l’Agora antique. Il s’agit de la place publique la plus importante de la ville, à l’époque de la Grèce Antique. Sûrement avez-vous déjà entendu parler d’elle lors de vos cours d’histoire et de français. En effet, l’Agora fut autrefois le berceau de la démocratie, où les savants proliféraient leurs discours.

La grande promenade : Athènes à pied

En 2004, après les Jeux Olympiques, une grande promenade de 3km a été établie autour de l’Acropole. Piéton, ce chemin permet de visiter les grands sites touristiques de la ville à pied. Au fil de cette petite randonnée urbaine, vous aurez l’impression de revenir en arrière, au temps de la Grèce antique.

Débutant en face du théâtre de Dyonisos, la promenade longe les contreforts de l’Acropole. Le dimanche, un marché aux puces se tient entre les stations de métro Thissio et Gazi. L’occasion de faire une petite pause tout en découvrant les produits locaux.

La colline des muses pour une vue panoramique

Appelée colline de Philopappos, la colline des muses grimpe à 147 mètres d’altitude et permet d’avoir une vue panoramique sur Athènes. Les touristes aiment s’y rendre au coucher du soleil, quand la ville est baignée d’une lumière romantique.

Près de l’église Santa Asia Marina, vous pouvez emprunter un sentier qui gravit la colline. Le long du chemin, profitez des vues extraordinaires sur l’Acropole, le Parthénon, le Pirée et la mer. Là encore, vous pouvez faire le chemin avec un guide local, afin de participer équitablement à l’économie locale et voyagez autrement. Ces vacances solidaires à Athènes seront inoubliables !

Le Jardin National d’Athènes, le poumon vert de la ville

Comme toutes les grandes villes, Athènes bénéficie de son cœur de verdure. Le Jardin National se situe à côté du parlement hellénique et son entrée est gratuite. Dans ce parc ombragé et paisible de quinze hectares, détendez-vous auprès des bassins et du lac.

Quelques petits animaux peuvent également égayer votre visite. Dans des enclos, il est possible de faire la rencontre de tortues, de chèvres, de coqs ou encore de paons. Le Jardin National est particulièrement apprécié par les enfants et on y croise beaucoup de familles, qui viennent pique-niquer dans l’herbe. Attention à ne laisser aucun déchet derrière vous !

Le Stade panathénaïque, vestiges des premiers Jeux Olympiques

A quelques pas du Jardin National, se trouve le stade panathénaïque. Autrement dit, le premier stade olympique d’Athènes. De style antique, il a été rénové en 1896 pour accueillir les tout premiers Jeux Olympiques. Aujourd’hui, il est très bien conservé et est accessible aux touristes.

Surnommé le Kallimarmaro, qui signifie « beau marbre », le stade panathénaïque constitue l’étape d’arrivée du fameux marathon d’Athènes. Celui-ci a lieu tous les automnes !

Le Temple de Zeus et la Porte d’Hadrien

Appelé « Olympiéion », le Temple de Zeus est l’un des sites emblématiques d’Athènes. Là encore, vous pouvez le visiter à pied, depuis le stade antique. Le temple se situe au pied de l’Acropole. Si la visite ne s’éternise pas, elle permet néanmoins de faire face aux célèbres quinze colonnes, datant du Ve siècle av-JC. Pour les Athéniens et Athéniennes, Zeus, le dieu du ciel et de la foudre, est le fidèle protecteur de la cité.

Juste en face du temple de Zeus, se tient fièrement la Porte d’Hadrien. Quelque peu semblable à notre arc de triomphe, il s’agit de la porte d’entrée symbolique de la ville. Autrefois, elle marquait la frontière entre la ville d’Athènes grecque et celle romaine. Cette porte fut construite en 131 par Hadrien et tout le monde s’étonne qu’elle tienne encore debout, dans un tel état de conservation.

Kastélla et le Pirée, le port d’Athènes

Pour rejoindre les îles grecques, tous les Athéniens et Athéniennes passent par le Pirée. Il s’agit du principal port d’Athènes, avec une capacité d’accueil d’environ 19 millions de passagers par an. Juste à côté de ce port, nous vous conseillons de visiter Kastélla. Ce quartier résidentiel se situe sur la colline de Profitis Ilias. Tout en haut, vous bénéficierez d’une vue incroyable sur le golfe Saronique.

Pour vous rendre au Pirée, privilégiez le train. Celui-ci se prend depuis le centre d’Athènes, pour moins de deux euros, et atteint le port en une vingtaine de minutes. Certaines agences de voyage proposent également des navettes groupées, dans un souci de tourisme responsable.

Voilà huit sites emblématiques à visiter lors de votre voyage culturel à Athènes. Comme vous le voyez, tout est quasiment accessible à pied. Alors, pour un séjour éco-responsable, retenez-vous de prendre la voiture ! N’hésitez pas également à vous arrêter pour discuter avec les locaux, afin de partager le mode de vie des Athéniens et Athénienne. Voyager autrement, c’est aussi favoriser l’échange ! Des voyages culturels aux quatre coins du monde sont ainsi organisés pour encourager le tourisme responsable au Pérou, en Argentine, en Suisse ou encore… en Grèce !

You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.